Chapelle du Preylet

Bourgeoisie de Mase

Chapelle du Preylet

La chapelle du Preylet de la Bourgeoisie de Mase est un petit chef d’œuvre de l’art des églises de montagne valaisannes. Construite en 1687 et rénovée en 1929, elle résiste fièrement au temps et attend patiemment les randonneurs et fidèles qui prendront la peine de monter jusqu’à elle pour se recueillir ou simplement profiter de la beauté et de la quiétude du lieu.

Sauvegarde du patrimoine bâti

La sauvegarde des bâtiments historiques fait partie des tâches des bourgeoisies. Dans le cas présent, la chapelle a non seulement une importance historique mais aussi une importance religieuse. En Valais, l’altitude sied tout particulièrement aux chapelles, semble-t-il. Et cette petite chapelle de la Trinité, érigée au XVIIe siècle, ne fait pas exception. Il faut dire que les chapelles et autres oratoires situés en altitude offrent un panorama grandiose sur les monts et vallées alentour, profitent du silence de la nature environnante et favorisent le recueillement.

Le lieu est peu connu, et pourtant on gagne à s’y rendre. En partant de Mase, il suffit de marcher une quarantaine de minutes sur le chemin de croix qui monte dans la forêt pour arriver à la charmante chapelle du Preylet.

Et autres édifices significatifs

Mais la Bourgeoisie de Mase compte d’autres bâtiments significatifs qu’elle préserve et entretient, tant pour conserver la mémoire du mode de vie du passé que pour insuffler une énergie puisée de la terre aux habitants de Mase de demain. Au nombre de ces bâtiments comptent la maison de la Bourgeoisie, la maison de l’Ours – qui présente la vie et le travail de nos ancêtres – le moulin et l’écurie des chèvres. La revitalisation du pâturage boisé du Rimble est un autre projet dans lequel s’engage la Bourgeoise.

Plus d’infos sur la Bourgeoisie de Mase

Autres projets de la Bourgeoisie de Mase